Site ELEC344/ELEC381

Partie interactive du site pédagogique ELEC344/ELEC381 de Télécom ParisTech (occurrence 2010).

Catégories

Résumé des jours précédents

Celà fait quelques temps que je n’ai pas posté, je vais donc résumer ce que j’ai fait ces derniers jours :

  • Vendredi : j’ai testé (toujours avec le simulateur en python à base de threads, queues, etc…) les derniers algorithmes pour l’initialisation de GLiP (choix de l’orientation, …) ; j’ai commencé à intégrer les différents algos, qui étaient testés indépendamment, dans un simulateur « global » pour voir les éventuels problèmes de transition entre les différentes étapes (temps d’attente, critère de passage à l’étape suivante)
  • Lundi : j’ai continué et fini la simulation globale, j’ai réfléchi à une façon de détecter les « faux voisins » (blocs séparés d’un vide, qui captent leurs signaux réciproques, cf post de Julie) mais ma solution n’a pas été retenue au final !…
  • Mardi : j’ai implémenté en C les mêmes algorithmes afin de les mettre sur les cartes mais de nombreuses questions sont encore en suspens (API pour l’envoi/réception de messages IrDA notamment)… Je me suis aussi renseigné sur la façon de générer un ID unique pour les blocs sans avoir à les programmer un par un : Alexis avait évoqué un identifiant unique pour chaque STM32 (décrit section 28.2 du manuel de référence) que j’ai essayé d’exploiter sur ma carte de TP. Ce fut un échec puisque je n’ai réussi à lire que des « 1″ dans le registre concerné. Après quelques recherches, je suis tombé sur ce post sur le forum de ST qui explique que seuls les micro-contrôleurs produits après 2008 exploitent ce registre. Sans être sur de moi, je pense avoir lu sur le chip que les notres ont été produits en 2009 donc on devrait pouvoir accéder à cet ID… À confirmer et, le cas échéant, ça serait une bonne façon de déterminer les ID de chaque bloc GLiP.

Commentaires fermés.