Site ELEC344/ELEC381

Partie interactive du site pédagogique ELEC344/ELEC381 de Télécom ParisTech (occurrence 2010).

Catégories

Serpentina : début des bons mouvements

Jeudi :

La calibration des cartes (trouver le degré neutre de chaque servo de toutes les cartes) a été fini et le code a été changer pour prendre en compte le fait que les servos verticaux sont alternés toutes les deux cartes (degré positif -> la vertèbre monte, degré positif -> la vertèbre suivante descend).
À partir du moment qu’on a eu une interface pour contrôler individuellement les servos, Flavia et moi avons aussi corrigé la relation entre l’angle de mouvement et la largeur du pulse (avant le mouvement du serpent ne correspondait pas à ce qu’on voulait).
Cela corrigé, on a commencé à faire des tests de déplacement avec le serpent. Et, finalement il a bougé. Et après des corrections, on a pu le faire marcher en avant, en arrière et a le faire s’arrêter et retourner à une position de reset (tout droit et plat).
Le soir, j’ai commencé à vérifier les envois des messages pour faire le virage du serpent.
Ah, le bootloader arrive bien à flasher les dix cartes. On a eu un problème de temps qu’il mettait pour tout finir mais c’était notre carte du TP qui le retardait. Sans aucun affichage dans le LCD, il met à peu près une vingtaine de secondes pour flasher toutes les dix cartes en parallèle.

Vendredi :

L’après-midi, j’ai mis quelques heures pour trouver un problème dans notre bootloader. D’un coup, il ne marchait plus. C’était une configuration du can, mais comme rien par rapport à cette configuration n’avait été changé dans notre dépôt, c’était dur de le trouver. Le bizarre c’est qu’il marchait avant. Ensuite, j’ai continué à travailler sur les virages. J’ai vu que les messages envoyés étaient ce qu’on voulait, mais le robot ne marchait pas.

Samedi :

Ce matin, j’ai pensé à une autre solution pour le virage. Au lieu de le tourner en une position X fixé, la tête du serpent tourne quand elle reçoit le message TURN et ensuite elle envoie un message à la vertèbre suivante. Celle-ci attend quelques instants, tourne et envoie un message à la vertèbre suivante. Ça jusqu’à la dernière vertèbre. Après des corrections, on a réussi à faire des virages dans le deux sens (quand le serpent marche en avant et en arrière). Cependant, on a encore des erreurs : parfois, les cartes se bloquent. Je reviens à ça ensuite.

2 comments to Serpentina : début des bons mouvements