Site ELEC344/ELEC381

Partie interactive du site pédagogique ELEC344/ELEC381 de Télécom ParisTech (occurrence 2010).

Catégories

Gif2glip et PCB

Un petit post pour donner les avancées de ces derniers jours !

Niveau gif2glip, le problème avec l’encodage du masque est résolu et tout fonctionne, de plus les délais entre les images sont tirés du gif et encodés eux aussi. Il reste juste à configurer le module d’affichage pour qu’il prenne en compte les délais.

Après nous avons avancé et quasiment terminé les PCB des modules maîtres (ie: XBee et Ethernet). On attend le retour d’Alexis pour créer les plans de masse.

PuLSE, routage de la carte mère

Après quelques jours de boulot, voici la version finale du routage. Comme on peut le voir c’est une usine à gaz qui tient sur 10cm*7cm. Je ne pense pas qu’on puisse « facilement » faire un routage plus compact :)

si quelqu’un peut m’expliquer commennt faire pour afficher moins de texte sur les composants, je suis preneur. Le routage a été effectué en plusieurs grandes étapes :
- placement relatif des composants, essai de pistes pour relier correctement le lecteur de carte SD au processeur (c’est assez chiant)
- routage progressif et en même temps rapprochement des composants (normalement on voit ce que j’ai placé en dernier :) )
- plans de masse et d’alim
- prise en compte des contraintes de routage pour le connecteur ethernet. Ces normes sont les suivantes :
* il y a 4 pistes critiques : TPout+/-, TPin+/-. La largeur de ces pistes doit être de 0.13mm minimum, entre deux pistes différentielles, l’écart doit etre aussi 0.13mm, entre une paire différentielle et toute autre piste, il doit être de 0.5mm.
* il faut un plan de masse le moins criblé de vias possible sous les composants qui mitraillent des ondes magnétiques (pour nous les composants magnétiques sont dans le port RJ45)
* il est bien de mettre des capacités de découplage de 22pF sur chaque piste différentielle (en plus des capacités de 100nF entre). Ces capacités doivent etre placées le plus près possible des composants magnétiques
* l’impédence entre 2 pistes différentielles est de 100 ohms (+/- 1%) . Pour les leds elle est aussi de 100 ohms
* il faut que le quartz soit à moins de 12mm du controleur (de mémoire). On peut mettre une résistance de 1Mohms en parallèle du quartz.
* les capacités de découplage sur l’alim se placent près du controleur (de l’ordre de 10mm)
* il faut une distance entre les composants magnétiques et le controleur d’au moins 25mm. Je n’ai pas respecté cette contrainte parce que le port RJ45 qui contient les composants magnétiques est blindé.

voici les liens qui donnent ces contraintes :
lien 1
lien 2

Au final le résultat est ci dessous. Sur le temps passé dessus je dirais une vingtaine d’heures en tout (c’est pas très efficace mais bon…)

pcb_PuLSEv2

GLiP et schémas

Aujourd’hui j’ai essayé de faire les schémas des deux modules maîtres, je les ai mis sur le dépot. Puisque cela revenait à moins cher, on a décidé de prendre des STM32F105 pour ces modules et d’utiliser un contrôleur éthernet (le STM32F107 avait un contrôleur intégré).

PuLSE, Bilan de la journée

Bon, suite à cette soutenance mémorable, voici l’état des avancées d’aujourd’hui

schémas electriques : on est en bonne voie pour les avoir fini demain. Controleur SD cablé (avec certitude), controleur ethernet cablé, alim de la carte faite excepté le comvertisseur boost qui n’est pas dans la bibliothèque d’alexis (le seul autre que j’ai trouvé ne monte pas à 10V), circuit d’amplification de la carte K12N dimensionné et cablé, on/off du laser réglé… en fait faudrait qu’on la refasse la soutenance :P

Du coup je pense qu’on tiendra notre objectif d’avoir fini le placement/routage vendredi soir.

Pour le controleur de carte SDIO, celui qu’on utilise est actuellement épuisé. Deux possibilités : soit on désoude celui de l’an dernier, soit on en prend un autre. Le modèle que j’ai trouvé est le suivant :

COIN !!!

c’est le même fabriquant, ca m’avait l’air pas mal. Maintenant j’ai pas lu la datasheet en détail (Romain va s’en charger :) )

au total ca m’a pris l’après midi et la soirée, je dirais 7h en tout.

je suis crevé, je raconterai ma vie demain. On essaiera de faire une réunion au sein du groupe vendredi en début d’après midi pour présenter en interne l’état actuel des choses, toute personne intéressée peut bien sur y venir (même si je me doute que vous avez autre chose à faire :) )

bonne nuit aux insomniaques et world of warcrafteux

GLiP et TP

Aujourd’hui, je me suis attelée au brochage des STM32 des modules maîtres : un avec le module XBee et l’autre avec éthernet.

Un problème s’est posé avec le module Ethernet : il n’est pas possible d’utiliser les 5 UARTS du STM32, mais seulement 3. Nous en avons besoin de 4 (pour les IrDA). Florent suggère que nous implémentions une UART logicielle.

Sinon, j’ai presque fini le routage du PCB du TP !

PuLSE, pilotage de la carte K12N

Le pilotage de la carte K12N se fait en tension en faisant varier un signal entre 0 et 10V. Il sort du processeur entre 0 et 3.3V. Un amplificateur intéressant est le AD621ANZ. Il n’est pas dans la bibliothèque de composants d’Alexis. Il sera utilisé dans la gamme de fréquence de 0 à 20 kHz, où le gain est stable (entre 10 et 100 à régler au préalable).

On est pas mal à la bourre donc faudra accélérer d’ici la fin de la semaine. Avant de commencer le routage, il faudra que chaque membre du groupe vérifie minutieusement la travail d’un autre membre. Ce sera fait entre demain et jeudi. Reste aussi à voir le problème de l’alimentation de la carte. Je pense qu’on peut récupérer l’alimentation de la carte de celle du laser. A voir directement sur le laser à mon avis.

Dans les jours qui viennent, un membre du groupe (Romain) va réaliser un programme qui simplifie les images ILDA (qui vire les octets de couleur). Un autre membre du groupe (non déterminé)  va regarder comment on peut les envoyer à la carte mère du laser (besoin d’un protocole au dessus de TCP/IP ? Comment déclencher une interruption sur le port ethernet). Les deux membres restants s’attaqueront au routage.

Avec le TP je dirais que j’y ai passé les 2 TH de l’aprem plus 1TH et demie…

Wiki PuLSE

Je viens de mettre à jour le wiki du projet:

  • ajout des datasheets du contrôleur ethernet, du connecteur SDIO et du processeur.
  • création de la page création de la carte électronique et début de celle-ci

J’attends avec impatience la finalisation du schéma du contrôleur ethernet et le plan du brochage pour pouvoir mettre tout ca dessus !

Glip, Debut de conception des cartes

Comme Florent et Mika ont dit, aujourd’hui (ou peut être hier matin) on a travaillé plusieurs aspects du projet.

On s’a divisé en groupes pour attaquer les différentes parties à venir: deux personnes pour la conception des cartes, et deux pour la conception des protocoles de communication (tous qui est du logiciel).

De ma part, j’ai commencé avec la conception de la carte de leds. J’ai fini d’identifier les pins du STM32F105/107 (La position des broches sont le même, mais le ETHERNET se trouve que dans le STM32F107), et j’ai crée un fichier exel similaire à celui du TP pour le STM32F103. A partir de cela, je vais faire le schéma et le routage final!

D’autre côté, j’ai fini le routage de la carte de TP.

Voilà ma journée

ENZO

PuLSE, entrée DMX / pilotage de la carte K12N

Avancée actuelle sur le projet PuLSE :
on commence à réaliser les schémas électriques de la carte mère. Le travail a été réparti en 4 tâches :

  • Brochage du processeur STM32F103RET6 : Thibaut
  • Schéma du contrôleur ethernet : Etienne
  • Schéma du contrôleur SD : Romain
  • Schéma de l’entrée DMX et sortie vers la carte K12N : xavier

Donc bilan sur ma partie :
l’entrée DMX est cablée. On aura un connecteur XLR male et un femelle qui seront connectés via un micromatch vers le processeur. On a utilisé un contrôleur d’entrée différentielle (SN75176A) pour faire l’interface avec une UART. Actuellement la carte fait relai pour le flux DMX (elle ne peut que le lire, et les deux connecteurs DMX sont directement reliés)

La sortie vers la carte K12N va nécessiter 2 amplificateurs. Il faut qu’ils aient une bande passante de plus de 20KHz et un gain minimal de 10 (en gros il faut pouvoir passer d’un signal entre 0 et 3.3V à un signal entre 0 et 10V). L’an dernier ils ont utilisé un PGA203KP vendu par Texas Instruments, qui a l’air assez cher (environ 16€), alors que d’autres amplis ont l’air de faire l’affaire et sont moins chers. Actuellement je n’ai pas eu le temps d’aller chercher plus loin. Ca sera pour demain.

Sinon TP STM32, rattrapper du retard. Au total ca a pris la matinée plus 3-4 h réparties entre l’après midi et la soirée.

Le but est en fin de semaine d’avoir routé notre carte mère. Une fois les 4 tâches finies on pourra commencer s’occuper de l’alimentation et des composants moins importants, qui se cableront plus vite (port USB, JTAG, etc…). L’idéal serait d’avoir fini ca d’ici mercredi soir, pour faire le placement jeudi et vendredi.

Retour sur la matinée

Ce matin nous avons essentiellement fait le point sur les différentes réflexions que nous avons eu pendant les vacances.

Nous avons fait le point sur les composants :

  • Utilisation du STM32F107 RCT6 pour le module ethernet, STM32F105RCT6 pour les autres ; ce sont exactement les mêmes micro-contrôleurs (même brochage, etc…) sauf que le F107 dispose d’un contrôleur ethernet
  • Circuit d’adaptation du courant venant des piles : utilisation du LTC3402 qui est beaucoup plus pratique que ses semblables

Nous avons aussi développé le principe du protocole de communication entre blocs. Je pense que Mika devrait détailler ce point dans son futur post :)

Les différentes réflexions sont sur le wiki (alimentation, communication).

Nous nous sommes également répartis les tâches pour la semaine à venir. En ce qui me concerne, je plancherai sur la communication entre blocs.