ELECINF344/381

Partie interactive du site pédagogique ELECINF344/ELECINF381 de Télécom ParisTech (occurrence 2011).

Catégories

MB Led: Une carte trop chère…

Nous avons aujourd’hui appris que les cartes conçues par Alexis seraient trop chères, c’est donc confirmé nous devrons concevoir les cartes par nous-mêmes.

Comme nous souhaitons implémenter un stockage SD sur chaque carte et ainsi augmenter la quantité de données et de programmes (de jeux au final), nous nous orientons plutôt vers un microcontrôleur STM32F103RE qui possède une interface SDIO (pour l’interface hôte  SD) et 512kb de mémoire flash. Pour les composants, nous reprendrons l’alimentation et l’électronique des leds de GLIP. Nous devons toujours trouver une solution pour égaliser l’intensité des leds bleu vert et rouge, nous allons nous renseigner auprès de l’équipe  GLip afin qu’ils nous expliquent plus en détail le problème d’intensité trop forte des leds bleu.
D’ici vendredi nous serons fixés sur les nouveaux composants: Benjamin va s’occuper de la création sous MentorGraphic de la carte et du branchement du connecteur SD, Guillaume continuera au papier et au crayon pour l’algorithme général et Cédric va se renseigner sur des nouveaux transceiver IrDA et sur des moyens de moduler leur rayonnement.
Ce fût une longue journée, mais nous sommes désormais fixés sur ce que nous devons faire.

 

Sur le même sujet :

  1. MB Led : Avancées du week end
  2. C’est parti pour MB Led
  3. TSV Safe Express: Identification des composants contd…..

8 comments to MB Led: Une carte trop chère…

  • Micka

    Niveau alimentation, vous allez conserver aussi le système des piles ou vous allez essayer de voir pour un système de batteries? Sinon le système de jeu ça envoie du rêve :)

    • Cédric LeN

      A priori on gardera le système des piles et nous consacrerons plus de temps au développement d’un système autonome et sans maitre.

  • Florent

    Peut-être qu’il ne faut pas tout reprendre de GLiP, en particulier sur « l’électronique des leds », à cause de ce fameux problème d’intensité du bleu !

    Le problème est très simple : si vous allumez chaque couleur à pleine puissance, vous obtenez un « blanc » assez bleuté (si on peut encore appeler ça un blanc).
    Pour obtenir un blanc neutre, il faut que le bleu soit 10 fois moins fort que le rouge et le vert, de mémoire (oui, c’est beaucoup !).

    Dans GLiP, un facteur de correction est appliqué à la composante bleue de chaque pixel (solution logicielle, donc). Peut-être qu’il est plus pratique et/ou logique de corriger ça directement sur le matériel.

    • C’est surtout que du coup il y a une perte de dynamique puisque la réduction se fait en logiciel. S’il ne reste plus que 10% de la plage de valeurs utilisables, on dispose de 10% des nuances de bleu uniquement.

  • Benjamin Bonny

    Notre solution afin de pallier ce problème serait de placer un potentiomètre réglable manuelement sur chacune des 8 lignes desservant les leds bleus. C’est une solution un peu lourde mais qui fonctionne et qui permet de garder la même dynamique pour les trois couleurs.

    • Mmm, manuellement ? C’est le risque que tous les modules n’aient pas exactement le même réglage. Il serait très intéressant d’étudier la possibilité de pouvoir régler cette résistance variable automatiquement depuis le logiciel.

  • Remarque qui n’a rien à voir : ça serait bien que vous configuriez (Cédric et Benjamin) un gravatar pour l’adresse électronique que vous utilisez, ça rend les commentaires plus agréables à lire.

  • Benjamin Bonny

    En effet cette solution serait plus rigoureuse. Je réfléchi à comment nous pourrions faire.
    Je vais aussi chercher un gravatar :)