ELECINF344/381

Partie interactive du site pédagogique ELECINF344/ELECINF381 de Télécom ParisTech (occurrence 2011).

Catégories

Copterix : choix des composants

Nous nous sommes fixés sur l’électronique embarquée de notre drone. Nous restons sur une gumstix. Pour l’IMU, nous aurions voulu un chip ST  LSM303DLH avec magnétomètre et accéléromètre trois axes intégrés (5,25€), mais malheureusement il est devenu indisponible récemment. Nous prendrons finalement :

  • un accéléromètre 3 axes LIS302DLH – I2C, SPI – (4,74€)
  • 3 magnétomètres (un SEN-Z et deux Sen-XY)  – SPI – (32,50€)
  • un capteur de pression MPL115A1 numérique – SPI – (10€)
  • un gyroscope 3 axes IMU-3000 – I2C , série – (24€)

On mettrait aussi :

  • une caméra e-CAM32_OMAP_GSTIX qui sera branchée sur le port dédié de la Gumstix (70€)
  • un capteur Sharp  GP2Y0D02YK0F (15,16€) pour connaître notre altitude de manière plus précise lorsque le copter sera près du sol.

Coût des composants ~ 156€.

Coût total (avec la gumstix et une estimation du coût de fabrication de la carte) : 156+219+66.30=441€.

En parallèle, Axel et Samuel sont allés au département TSI pour des conseils sur un algorithme de tracking pour la caméra et il leur a été conseillé d’utiliser une méthode de flux optique. Il y a plusieurs implémentations possibles, mais la plus simple et la moins gourmande en ressources est l’algorithme de Lucas & Kanade. Nous nous renseignons plus en détails sur l’implémentation de cet algorithme.

Ce soir, sachant que l’on aura probablement une gumstix sur hélicoptère, Samuel a regardé de quelle façon on pouvait communiquer entre un pc et la carte pour flasher celle-ci. Il y a pas mal de tutoriel expliquant la communication.

Sur le même sujet :

  1. Copterix : Changements post présentation
  2. Copterix : début du projet
  3. TSV Safe Express: Identification des composants contd…..

3 comments to Copterix : choix des composants

  • drix

    Je n’ai pas regardé les autres capteurs mais le gyroscope et l’accéléromètre vont être dur à souder !
    => vous allez acheter les versions déjà soudées sur des micro PCB ?

  • Fabien

    Pourquoi 3 magnétomètres 3 axes ? Vous comptez faire de la redondance ?

  • Bertrand Chazot

    C’est en fait 3 fois un magnétomètre un axe. C’est corrigé.
    Pour l’accéléromètre et le gyroscope, on veux éviter les micro PCB pour gagner du poids, si possible. Si on ne peux pas les souder, il faudra en choisir d’autres.