ELECINF344/381

Partie interactive du site pédagogique ELECINF344/ELECINF381 de Télécom ParisTech (occurrence 2011).

Catégories

RoseWheel fait des simulations

Cet article a été rédigé hier soir…

Nous avons terminé ce week-end le PCB de notre carte capteurs. Nous avons fait le schéma de notre carte principale mais Alexis va y ajouter la partie puissance et la router pour nous.

Carte Capteurs [avant]

Carte Capteurs [arrière]

Aujourd’hui nous avons travaillé en parallèle sur l’utilisation du banc de tests et sur le simulateur qui intègre le filtre de Kalman et l’asservissement.

Le simulateur commence à fournir des résultats mais nous avons encore des problèmes de valeurs numériques. Notre simulation fait intervenir des tensions de plusieurs milliers de Volts (alors que nos moteurs n’en acceptent que 24) pour réussir à redresser le gyropode. Cela est certainement dû à une mauvaise estimation de nos constantes km (constante de couple en N.m/A) et ke (constante force contre-électromotrice en V.s/rad).

Pour les calculer nous avons récupéré les caractéristiques du moteur sur le site du distributeur :

À charge nominale on a

  • Vitesse angulaire : VA = 3751 rpm
  • Couple : T = 0.88 N.m
  • Intensité : I = 18.36 A
  • Résistance : R = 0.66 Ohm
  • Tension : U = 24.09 V

Or

  • km = T / I = 0.048 N.m / A
  • ke = (U -- R * I) / VA = 0.030 V.s / rad

Mais avec ces valeurs nous rencontrons les problèmes mentionnés plus haut. Ces problèmes viendraient-il d’ailleurs ? Alexis nous a conseillé de faire un simulateur des moteurs seuls pour déterminer vérifier nos constantes. À suivre…

Par ailleurs, comme le montre la figure suivante, le filtre de Kalman se comporte bien. Même avec un rapport signal sur bruit médiocre nous arrivons à reconstituer assez fidèlement l’angle d’inclinaison. Pour l’asservissement nous avons testé deux techniques : PID puis LQR. Le PID s’avère être délicat à régler et ne nous a pas donné de résultat satisfaisant (divergence de l’erreur au bout d’un certain temps). Le LQR se comporte beaucoup mieux et propose un réglage moins empirique. Couplé au filtre de Kalman, et problèmes de valeurs numériques exclus, notre système se comporte vraiment comme nous le souhaitons. Reste donc à vérifier si nous observons le même comportement avec les bonnes valeurs numériques pour les moteurs. Notons que pour l’instant nous incluons le déplacement et la vitesse dans nos variable d’état ce que nous ne pourrons faire que si nous arrivons à monter des encodeurs sur la mécanique du projet zzaag.

Simulateur RoseWheelCliquez sur l’image pour voir l’animation.

Concernant le banc de tests nous avons terminé sa réalisation. Nous avons monté une vidéo tournée vendredi pour le montrer en action :

Cette première version du banc de tests fonctionne ainsi :

  • on communique avec la carte de TP en RS232
  • la carte de TP commande le servo qui incline la carte capteurs du projet Wheely
  • on récupère les données des capteurs via RS232 sur l’ordinateur
  • on affiche conjointement les courbes de la commande et de la mesure

Pour les mouvements lents, nous procédons par rotations successives. La précision du servomoteur étant assez faible, cela entraîne des mouvements saccadés et introduit un bruit non négligeable lors des transitions. Par ailleurs, la calibration du banc s’avère insuffisante ce qui se traduit par un offset sur les valeurs mesurées. Nous aurions aimé présenter des courbes (superposition commande / mesure du banc de test) mais nous avons été chassés d’A405 avant d’avoir pu les exporter… No comment. Nous travaillerons demain à l’amélioration de ces résultats.

Sur le même sujet :

  1. RoseWheel: banc de test (capteurs et Kalman)
  2. RoseWheel : PCB, banc de tests
  3. RoseWheel : réorganisations
  4. Rosewheel restructure son planning
  5. RoseWheel : Simulation filtre de Kalman

Commentaires fermés.