ELECINF344/381

Partie interactive du site pédagogique ELECINF344/ELECINF381 de Télécom ParisTech (occurrence 2011).

Catégories

TSV Safe Express: travail du Lundi

Aujourd’hui, nous avons avancé sur deux axes: l’implémentation du standard NMRA et celle du Bootloader CAN.

Concernant le NMRA, Théodor et Vaibahv ont fini l’implémentation du Network Manager ( Le code actuel se trouve dans leurs branches.)

Ils ont avancé ensuite dans la programmation du « Configuration Tool« .

Demain, ils vont finir la partie configuration pour entammer ensuite l’implémentation du protocole consumer/producer.

De ma part, je me suis fixée les idées sur l’implémentation du Bootloader. J’ai divisé mon travail en trois parties:

sendToUART    =>    UART_To_CAN   =>   CAN_To_MemoryAccess

La première partie est facile, il suffit d’initialiser l’UART et d’activer le Bootloader intégré .

Pour la deuxième partie, il faudra groupper les bytes provenant de UART pour envoyer des messages CAN correspondants avec un header de 29 bits et une partie data de 8bytes au maximum.

Pour la troisième partie, j’ai commencé à implémenter du code pour accéder à la mémoire Flash comme décrit dans les diagrammes du manuel, puis j’ai trouvé des fonctions toutes prêtes dans la bibliothèque. J’ai écrit du code qui reçoit une commande d’écriture après activation du Bootloader CAN, prend l’adresse sur 4 bytes et vérifie si elle est valide et commence à flasher les packets reçus.

Je finis bientôt l’implémentation de la partie qui flashe le code à partir de messages CAN. Il reste par exemple d’assurer l’alignement des adresses et d’envoyer des messages d’ ACK pour signaler le bon flashage du code.

 

Le schéma suivant représente les relations entre nos 3 types de cartes à travers le bus CAN et les différentes parties faites ou à faire:

 

Sur le même sujet :

  1. TSV Safe Express: le bus CAN continué
  2. TSV Safe Express: CAN bus.
  3. TSV Safe Express: Le Jour de Routage et le nouveau PSSC
  4. TSV Safe Express: C’est parti
  5. TSV Safe Express: actualités

Commentaires fermés.