ELECINF344/381

Partie interactive du site pédagogique ELECINF344/ELECINF381 de Télécom ParisTech (occurrence 2011).

Catégories

IRL : du nouveau, encore du nouveau !

Après une n ème réflexion le projet IRL évolue et se précise :

Laurent s’est penché sur les datasheets de différents modules Zigbee, notamment ceux employés à Télécom Robotics (nous remercions au passage Samuel pour son lien). Il a étudié comment brancher les modules Zigbee pour pouvoir les utiliser via un lien RS232. Pendant ce temps, Yoann s’est renseigné sur internet sur les DAC et nous avons tous ensemble regardé les cartes d’extensions disponibles pour la Beagleboard.

Yoann et Caroline ont compris grâce à Alexis que Linux ne serait pas bien adapté à l’envoi en temps réel des points au laser. Nous utiliserons donc un micro contrôleur dédié à cette tâche avec un OS temps réel qui sera vraisemblablement FreeRTOS (toutes suggestions serait la bienvenue). Ceci porte à trois ou quatre le nombre d’entités du système qui est désormais formé des éléments suivants :

  • Une carte (appelée « principale » par la suite) hébergeant l’interface web d’administration, dont les fonctions principales sont le stockage des informations et le pilotage du système.
  • Un micro contrôleur traitant le flux DMX à la volée, recevant des informations de la carte principale par Zigbee.
  • Un micro contrôleur en charge des déplacements du laser, recevant des informations par un lien filaire qu’il a avec la carte principale.
  • Un autre micro contrôleur en charge de la sécurité : il coupe le laser s’il reste sur un même point pendant trop longtemps (cette fonction pourrait éventuellement être déportée sur la carte principale).

 

IRL : une présentation riche en enseignements !

Après une présentation un peu tumultueuse et beaucoup de changements durant les deux derniers jours, nous avons enfin fixé les spécificités du projet. Nous utiliserons un microcontrôleur(STM32, ATMEGA328 …) plutôt qu’un FPGA  pour gérer le DMX à distance (à priori avec une connexion en Zigbee car nous avons très peu d’information à transmettre). Voici notre plan pour les prochains jours :

  • Nous allons identifier fonction par fonction les contraintes imposées sur le systèmes.
  • Nous allons ensuite déterminer les composants les plus adaptés.